La guerre des Six Jours (5-10 juin 1967) : du mythe à la réalité PDF, EPUB

Le commandement israélien du Nord a fourni une division (trois brigades) dirigée par le major-général Elad Peled, qui était stationné dans la vallée de Jezreel au nord de la Cisjordanie.


ISBN: B010NRGQR0.

Nom des pages: 216.

Télécharger La guerre des Six Jours (5-10 juin 1967) : du mythe à la réalité gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

La guerre en Irak a relancé la polémique sur la notion d’attaque préventive, rappelant un précédent célèbre qui a engendré bien des mythes: la guerre des Six Jours. Le 5 juin 1967, Israël lance une attaque préventive contre ses voisins arabes les plus menaçants. L’aviation israélienne cloue au sol la quasi-totalité des aéronefs adverses dans une offensive aérienne audacieuse qui s’est imposée comme un modèle du genre. Disposant de la supériorité aérienne absolue,Tsahalrepousse en six jours les armées égyptiennes, jordaniennes et syriennes, s’emparant de la Bande de Gaza, du Sinaï, de la Cisjordanie et du Golan. Voilà pour les faits. Ceux-ci sont bien connus. Les causes véritables de cette guerre le sont pourtant moins. Empêtrés dans le carcan de la Guerre Froide, les acteurs de ce conflit ont caché pendant plus de trente ans les raisons profondes qui les ont poussés à agir, ou au contraire à laisser faire. Trois facteurs clés remontent ainsi à la surface: le programme nucléaire israélien, le revirement de politique étrangère opéré par la France dès le début des années 1960, et l’instauration concomitante d’une alliance secrète entre Israël et les États-Unis. Car les relations entre Jérusalem et Washington restent au coeur de cette crise, comme en témoigne l’attaque du navire espion américain USS Liberty par Israël. L’objectif de cette guerre n’était nullement de rayer «l’autre» de la carte du Proche-Orient, mais bien de s’affirmer comme la puissance dominante capable de négocier avec cet autre en position de force, en neutralisant au passage ses capacités «stratégiques».

La guerre des Six Jours constitue de ce fait une étape décisive du conflit israélo-arabe. Ses conséquences n’en finissent pas d’influencer le cours des événements. À l’heure où le conflit israélo-palestinien occupe toujours le devant de la scène internationale, ce récit détaillé et objectif, débarrassé des scories de la Guerre Froide, éclaire de manière totalement novatrice les zones d’ombre de cet épisode clé de l’histoire du Proche-Orient. Il permet de mieux comprendre le jeu américain dans cette région. Il laisse une part importante aux cartes et diagrammes, présentant pour la première fois les ordres de bataille et les états de pertes exacts pour chacun des belligérants.

L’auteur analyse dans cette réédition les évolutions les plus récentes survenues au Proche-Orient.

Fait émerger trois facteurs clés dans ce conflit : le programme nucléaire israélien, le revirement de la politique étrangère de la France en 1962 et l’instauration d’une alliance secrète entre Israël et les Etats-Unis. L’étude s’inscrit dans l’actualité internationale et permet de mieux comprendre le jeu américain au Proche-Orient. Cette édition ti

La majorité des communautés de la diaspora arménienne à travers le monde est née suite au génocide. Dans un discours de victoire prononcé à la Knesset, David Ben Gourion a déclaré que l’accord d’armistice de 1949 avec l’Egypte était mort et enterré, et que les lignes d’armistice n’étaient plus valables et ne pouvaient plus être restaurées. De nombreux soldats égyptiens, coupés de leurs unités, devaient marcher environ 200 kilomètres à pied avant d’atteindre le canal de Suez avec des réserves limitées de nourriture et d’eau et étaient exposés à une chaleur intense.

Pour Lange, le peuple allemand était enraciné dans le sol et chaque Allemand exigeait et méritait un environnement naturel et spatial approprié. Mais cela correspond à leur méthode d’opération, car tout ce qu’ils font est de prendre ce qui n’est pas le leur. Cependant, les turbulences causées par le printemps arabe ont complètement ébranlé l’unité arabe et plongé les populations de ces pays dans la détresse et le chaos. La pire zone devrait être proche de Genève, où apparemment personne ne survit.